Grossesse imprévue, cela n’arrive pas qu’aux autres… Comment réagir ?

Vous voici enceinte alors que vous ne l’aviez ni souhaité ni prévu.

Jamais vous n’auriez imaginé que cela pourrait vous arriver à vous ! Et pourtant si ! Vous avez fait le test urinaire et il est positif !

Alors, que s’est-il passé ?

Pourquoi suis-je malgré tout tombée enceinte ?

Aujourd’hui, en France, plus de 40% des grossesses sont non désirées…

Dans mon métier de conseillère conjugale et plus particulièrement dans le travail que j’exerce en centre de planification, je rencontre de nombreuses femmes et jeunes filles, entre 14 ans et 45 ans, qui sont confrontées à cette situation. Ce n’est ni une question d’âge, ni une question de milieu social. Cela peut nous arriver à toutes !

Certaines vivent « dangereusement » leur sexualité, c’est-à-dire en prenant des risques et sans faire de liens entre leur comportement et ses conséquences. C’est le cas, par exemple de toutes celles qui ne se protègent pas et qui n’utilisent aucune contraception.

D’autres, au contraire, ont pris tout à fait conscience des risques liés à la sexualité mais n’ont pas été suffisamment rigoureuses ou informées pour se protéger efficacement d’une grossesse qu’elles ne souhaitaient pas .

D’autres encore, ont l’impression d’avoir parfaitement maitrisé leur contraception, se sentent responsables et très au clair avec la méthode choisie et cependant tombent vraiment des nues quand le verdict tombe et qu’elles se retrouvent malgré tout enceintes.

Quelles peuvent être les raisons d’une grossesse non désirée ?

Elles sont multiples et peuvent être aussi bien d’origine consciente et « matérielles », donc prévisibles, qu’inconsciente, c’est-à-dire sans raisons apparentes.

La moitié des grossesses non désirées survient chez des femmes qui ne se protègent pas ou qui ont recours à des méthodes plus aléatoires, comme la pratique du « retrait », le calcul de la date d’ovulation, ou l’utilisation du préservatif (à utiliser dès l’érection et non juste avant la pénétration…). Pourquoi ne se protègent-elles pas ? Ignorance, immaturité, pudeur… ?

L’autre moitié concerne des femmes qui ont une contraception efficace mais qui l’utilisent mal, soit parce qu’elles sont mal informées, soit par négligence et c’est précisément dans cette  « négligence » que vont se glisser toutes les raisons inconscientes : un désir de maternité, la vérification de sa fertilité ou celle de la solidité des sentiments de son partenaire…

On sait notamment qu’une femme sur quatre oublie au moins une fois sa pilule au cours du dernier cycle. Si elle ne prend pas le ou les comprimés oubliés dans les bons délais, elle n’est plus protégée efficacement. Si elle n’en tient pas compte et qu’elle a un rapport non protégé, il y a donc risque de grossesse. Dans ce cas il faudrait donc avoir le réflexe d’utiliser la pilule du lendemain (gratuite en centre de planification pour toutes les femmes et en pharmacie pour les mineures).

Le problème, c’est que bien souvent, la femme n’a pas conscience de courir de risque, soit parce qu’elle n’est pas en milieu de cycle, soit par ce qu’elle vient juste d’arrêter la pilule, soit parce qu’elle a souvent eu des rapports non protégés sans souci et qu’elle pense donc ne pas pouvoir tomber enceinte…Du coup, elle ne prend pas la contraception d’urgence qui est pourtant faite pour cela et n’a pas non plus le réflexe de mettre un préservatif dès qu’il y a eu oubli (délai de 12h de protection suivant la prise habituelle).

grossesse non désirée

Quelles leçons en tirer ?

Une grossesse non désirée ? Cela peut, comme je l’ai déjà mentionné, arriver à chacune. Nous avons toutes droit à l’erreur ! La vie, en effet, c’est expérimenter et cela passe par l’apprentissage de l’erreur. C’est comme cela que nous apprenons et que nous progressons. Chaque erreur a pour mission de ne plus se répéter et de nous protéger, forte des leçons que nous en avons tiré. Quand nous comprenons pourquoi c’est arrivé, nous avons le pouvoir de mettre en place un autre comportement pour ne pas avoir à revivre le même désagrément, voire la même souffrance. Le plus souvent une fois suffit pour comprendre.

Dans le cas de la mauvaise utilisation d’une contraception, on aura par exemple compris ou appris qu’une pilule peut être rejetée si nous sommes prises de diarrhée ou de vomissements dans les 3 heures qui suivent la prise habituelle. Il faut alors avoir le réflexe de prendre le comprimé équivalent sur une nouvelle plaquette.

De même, si on oublie fréquemment sa pilule, on aura pu conclure que la contraception utilisée n’est pas adaptée et qu’il faut en choisir une autre et donc changer.

En revanche, si nous répétons notre erreur une fois ou même plusieurs fois, il y a un problème qu’il nous appartient de comprendre ou de nous faire aider pour le résoudre, par un professionnel. C’est probablement que la raison est ailleurs et inconsciente…

Comment faire face à cette grossesse imprévue ?

Aucune femme n’est à l’abri de cette réalité souvent subie comme un choc quel que soit la décision qui va en découler de poursuivre ou non la grossesse ensuite… Aucune femme, comme je l’ai déjà mentionné, quel que soit son âge, sa situation, son milieu, n’est épargnée de cette éventualité.

Quand la grossesse est vérifiée, vous allez avoir deux choix, la poursuivre ou l’interrompre. Comme elle n’était pas prévue, il est important de se donner le temps de la réflexion pour imaginer toutes les alternatives possibles et les aménagements qui vont en découler. Il est important aussi de se donner du temps pour rassembler les informations nécessaires (démarches, aides, droits, méthodes, lieux et personnes ressources…) ce qui n’est pas toujours facile quand on découvre tardivement sa grossesse et que les délais légaux pour avorter risquent d’être dépassés.

Chaque femme est unique et va réagir selon son histoire, sa situation, son contexte social, économique, familial, relationnel…

Chaque femme va réagir différemment suivant qu’elle est seule ou non face cette décision.

La loi propose à toute femme d’être accompagnée dans sa décision sous forme d’entretien psychosocial, lequel est obligatoire pour les jeunes filles mineures.

Ces entretiens sont assurés, le plus souvent par une conseillère conjugale, dans le cadre des centres de planification et sont pris en charge par le Conseil Départemental.

J’encourage chaque femme à consulter, en particulier si elle hésite, pour que sa décision soit claire et prise en pleine connaissance. C’est cette conscience qui permettra d’assumer pleinement son choix.

grossesse non désirée avorter ?

Conclusion :

Vous l’avez compris, une grossesse imprévue, cela n’arrive pas qu’aux autres… cela peut nous arriver à chacune.

Lorsque que cela nous arrive, il faut essayer de comprendre pourquoi cela nous est arrivé pour éviter que cela ne se répète. Il faut donc explorer les raisons concrètes et les raisons masquées ou inconscientes.

C’est l’occasion également d’en tirer les conséquences, de s’informer et de mettre en place une contraception plus efficace et ajustée à ce que nous sommes. C’est également l’occasion aussi de consulter si l’on en ressent le besoin pour explorer le sens caché que pourrait avoir cette grossesse.

C’est ensuite se donner le temps de réagir et de prendre la décision de poursuivre la grossesse ou de l’interrompre et de se faire aider si besoin pour cela.

Si vous avez pris la décision d’interrompre votre grossesse, téléchargez mon guide gratuit sur l’avortement, que j’ai voulu le plus complet possible. Vous y trouverez toutes les informations pratiques et toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’IVG.

Si vous hésitez à avorter ou non et que pour vous la décision est difficile, venez me rencontrer pour clarifier votre demande.

Si vous ne pouvez me rencontrer et surtout si vous vous sentez seule avec cette difficulté et ce problème ; j’ai conçu spécialement pour vous un accompagnement en ligne, d’aide à la décision que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous.

Si vous avez pris la décision de poursuivre votre grossesse et que vous avez besoin de connaitre vos droits et les aides que l’état met à votre disposition, vous pouvez également télécharger cet accompagnement en ligne, qui vous donnera tous les renseignements nécessaires et détaillés.

Cet article Grossesse imprévue, cela n’arrive pas qu’aux autres… Comment réagir ? est apparu en premier sur Instant pour elles.

Grossesse imprévue, cela n’arrive pas qu’aux autres… Comment réagir ? syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s