4 raisons qui expliquent l’infidélité!

Dans cet article nous vous livrons les 4 raisons qui pourraient expliquer pourquoi votre conjoint ou conjointe vous trompe.

Aujourd’hui, la société a changé, les codes sociétaux aussi. Les femmes ont accédé à une émancipation financière et s’autorisent plus de liberté sexuelle. De même les nouvelles technologies permettent sans aucun doute beaucoup plus de facilités.

Pourtant, si l’infidélité est davantage banalisée et plus fréquente qu’auparavant, elle n’est pas une fatalité. Certains couples y échappent et d’autres non. Qu’elle éclate ou non au grand jour, elle est « signifiante », elle vient toujours dire quelque chose de soi, de l’autre ou du couple et n’arrive jamais totalement par hasard.

L’apparence cache parfois la vérité et bien souvent, bien d’autres choses se jouent, en profondeur, plus souterrainement. Sans rentrer dans ces interprétations psychologiques, on peut distinguer plusieurs causes qui correspondraient à 4 profils différents d’infidélités.

Quelles sont les 4 raisons qui nous poussent à basculer dans une liaison? Que disent ces explications de nous et de notre couple?

etre infidele

Les 4 raisons qui expliquent pourquoi on va voir ailleurs!

Pour combler une insatisfaction d’ordre intime

 

On peut aller voir ailleurs et basculer dans l’infidélité pour combler une insatisfaction d’ordre intime, un besoin non satisfait. 90% des infidélités seraient dues à un manque dans la relation. En voici quelques exemples :

  • Insatisfaction ou frustration sexuelle
  • Perte du désir, besoin d’être désiré(e)
  • Manque d’admiration, de reconnaissance
  • Manque d’écoute
  • Manque de complicité, de communication, d’échanges
  • Ennui, routine, indifférence
  • Manque d’attention à l’autre

Pour élargir ses expériences

On peut basculer dans l’infidélité et aller voir ailleurs pour élargir ses propres expériences. Cela ne parle pas du couple mais plutôt de la personne infidèle. C’est notamment le cas des personnes qui se sont marié(e)s ou mis(e)s en couple très ou trop jeunes, celles qui n’ont connu qu’un seul partenaire avant de s’engager en couple, ou celles qui ont besoin ou envie personnellement de connaître autre chose, sans que cela ne remette nécessairement en cause l’amour qu’elles portent à leur partenaire. En voici quelques exemples. :

  • Curiosité
  • Désir
  • Découvrir de nouvelles sensations
  • Développer l’imagination
  • Besoin de nouveauté, de surprise, de jeu, d’excitation, de vie, de joie
  • Tester son pouvoir de séduction, plaire pour augmenter son estime de soi
  • Tester ses capacités sexuelles
  • Se défaire d’une dépendance, éprouver la liberté
  • Rester fidèle à soi-même, s’autoriser à…
  • Peur de vieillir
  • Avoir un peu d’air et entretenir son jardin secret

Pour répondre à un but précis

On peut également basculer dans la relation extra conjugale pour répondre à un but précis, en utilisant l’infidélité comme levier ou comme moyen de traduire autre chose de façon détournée et de parvenir à ses fins. En voici des exemples :

  • Désir de vengeance (si victime de tromperie eux même par ex)
  • Faire souffrir l’autre délibérément
  • Provoquer le clash
  • Provoquer la rupture de la relation sans oser le dire directement
  • Désir de rompre
  • Récupérer « l’autre » en lui montrant qu’il peut le perdre puisqu’il plait par ailleurs à quelqu’un d’autre

Pour répondre à un besoin pulsionnel et obsessionnel

On peut enfin aller voir ailleurs pour répondre à un besoin chronique. Il s’agit là d’un mode de fonctionnement et non plus une réponse à un besoin passager. Les aventures adultères sont multiples et permanentes comme une véritable composante de soi que l’on ne peut réfréner. C’est une véritable addiction, on ne peut pas s’en passer ou fonctionner autrement. Les infidèles qui rentrent dans cette catégorie le sont soit par principe et le vivent bien, soit par besoin et le vivent plus ou moins bien (regret, culpabilité, stress)

 

couple adultere

En conclusion

Que la relation extra conjugale soit d’ordre sexuel ou affectif, qu’elle soit ponctuelle et sans lendemain, de longue durée ou répétitive, elle vient toujours dire quelque chose. Il serait donc intéressant que les personnes infidèles, puissent en rechercher les causes pour apprendre à mieux se connaître, à avoir le choix de s’en libérer ou non, de façon à devenir plus libres, responsables et davantage elles-mêmes, sans souffrir et sans faire souffrir les autres. Ce peut être alors une véritable opportunité d’évolution pour soi-même (chercher les causes dans notre passé) et/ou pour le couple.

Si vous avez la moindre question n’hésitez pas à me contacter en cliquant ici, vous pouvez également vous abonner à ma chaîne Youtube.

Vous avez vous aussi subi une infidélité ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires pour aider ceux qui traversent cette passe difficile!

L’article 4 raisons qui expliquent l’infidélité! est apparu en premier sur Instant pour elles.

4 raisons qui expliquent l’infidélité! syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

Les deux secrets pour rester fidèle en couple!

Traverser toute une vie de couple sans être soumis à la tentation est impossible .

Il est tout à fait naturel d’être attiré par une tierce personne et de ressentir pulsion ou désir sexuel car la tentation est partout ! L’attirance ne se décide pas et peut arriver à n’importe qui, n’importe quand, et n’importe où ! C’est juste un élan vital, d’ailleurs presque rassurant, puisqu’il indique que nous sommes bien vivants !

En revanche, la réponse à cette pulsion, elle, se décide. Nous sommes maîtres de nos actions et responsables de nos choix. Rester fidèle, quand on éprouve du désir pour quelqu’un d’autre que notre conjoint, est de l’ordre de la volonté et de la décision. Cela demande certes un effort, mais c’est le prix à payer pour conserver la relation sur la durée et rester fidèle non seulement à l’autre mais aussi à soi , ce qui est un ticket doublement gagnant !

Quels sont les deux moyens qui permettent de résister à la tentation?

 

Pour rester fidèle, éviter de tomber dans le piège de la séduction

 

Tout le monde a besoin d’être aimé, désiré, admiré. Il est donc naturel que chacun cherche à plaire et à séduire, physiquement et intellectuellement.

C’est ce qui pousse les hommes mariés à se pomponner avant de partir au travail et les femmes mariées à raccourcir leurs jupes, monter sur des talons et se maquiller. C’est un jeu tout à fait légitime, qui rend la vie plus « belle ». Donc, même si l’on est heureux dans son couple, on a besoin de présenter une image valorisante de soi.

Malheureusement, tout jeu comporte des risques. Se mettre en valeur éveille automatiquement des émotions diverses en nous et autour de nous, en particulier au travail ! Et c’est effectivement au travail que la plupart des passions voient le jour. Les jeux de séduction se débrident, on voit les autres sous leur meilleur jour et l’on se montre sous son meilleur profil, on a le souci de plaire, de bien faire son travail, on prend un café ensemble, on déjeune à la cantine ensemble, on part en séminaire ensemble, on plaisante, on se raconte, loin des soucis de la maison ou des cris des enfants. C’est ici que la situation risque de déraper et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les infidélités féminines ont massivement augmenté depuis que la plupart des femmes travaillent …

Pour éviter le dérapage et basculer dans une relation extra conjugale , gardez une certaine « distance de sécurité », aussi bien physique que relationnelle.

Restez à votre juste place. Ne racontez pas toute votre vie privée, ne tombez pas dans les confidences intimes, par respect pour votre conjoint comme pour celui de votre collègue.

Il est normal de vouloir plaire mais plus important de rester honnête avec son partenaire.

Evitez de parler à la maison, et à tout bout de champ, de Chloé par ci ou Chloé par-là, ou de vanter les mérites de Paul…même si Chloé est devenue une bonne copine, car si l’on tient à la garder comme telle, et surtout si l’on ne veut pas perdre sa femme, il vaut mieux garder son humeur de potache pour le bureau.

Attention aussi à ne pas laisser s’installer des relations de séduction tellement intenses ou fréquentes, qu’elles risquent de basculer. Attention à ne pas donner prise à des « invitations » (regards insistants, sourires, rendez-vous en dehors du cadre professionnel…) qui risquent aussi de nous emmener beaucoup plus loin que nous le voulions au départ.

Ne pas laisser non plus de faux espoirs au collègue, ni semer le doute dans l’esprit de son partenaire pour le rendre jaloux . Il convient d’adopter un comportement intègre et honnête à l’égard des deux personnes.

 

resister tentation

 

Pour éviter le piège de l’infidélité, choisir de nourrir la relation

 

Pour éviter le risque de basculer dans une relation extra conjugale, il faut agir en amont et ne pas oublier qu’un couple, c’est comme un jardin…Il est vital de l’arroser, d’arracher régulièrement les mauvaises herbes, de l’embellir en plantant de nouvelles fleurs, bref d’en prendre soin…

Le grand risque du couple fidèle, c’est de considérer l’autre comme un « acquis » et du coup, ne plus faire aucun effort pour maintenir la séduction et entretenir la flamme régulièrement au risque qu’elle ne s’éteigne. Cela va passer par tous les moyens que nous avions déployés autrefois pour séduire notre partenaire : rester séduisant(e), être attentif(ve), attentionné(e), aimant, serviable, valorisant…Partagez des activités ensemble et partager petits et grands plaisirs.

L’autre grand risque du couple fidèle, c’est d’oublier l’importance de la communication !

Communiquer est vital ! Combien de couples laissent s’ouvrir la faille d’une infidélité et laisse ainsi entrer l’ombre d’une troisième personne car ils ne parlent plus, ne dialoguent plus ensemble ! Il est vital d’ apprendre à communiquer si on ne sait pas le faire naturellement. Parler est vital pour gérer les conflits au fur et à mesure sans les laisser se transformer en crise, sans laisser l’indifférence s’installer, le ressentiment s’installer, ou pire la violence s’installer ! Dire et se dire, c’est l’antidote le plus puissant à l’infidélité !

résister infidélité

Oser dire ce qui manque, ce qui blesse, comme ce qui va bien.

Rester fidèle, faire le choix de la fidélité, n’est pas facile. Cela réclame de la vigilance, des efforts, des frustrations, donc des valeurs solides, ainsi que des remises en question. On n’est pas coupable d’être attiré par une personne, mais on est coupable ou responsable de passer à l’acte, si nous nous étions promis fidélité avec notre conjoint.

Alors, soyons bien conscients de ce qui peut se jouer dans nos relations, au travail en particulier et dans nos jeux de séduction. Soyons bien vigilants aussi à entretenir la relation, au risque de provoquer une énorme crise personnelle et conjugale. Ne soufflez pas sur les braises !

Si vous avez la moindre question n’hésitez pas à me contacter en cliquant ici, vous pouvez également vous abonner à ma chaîne Youtube.

Vous avez vous aussi subi une infidélité ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires pour aider ceux qui traversent cette passe difficile!

L’article Les deux secrets pour rester fidèle en couple! est apparu en premier sur Instant pour elles.

Les deux secrets pour rester fidèle en couple! syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

Infidélité : Dans quels cas la révéler ? L’infidélité a toujours…

Infidélité : Dans quels cas la révéler ? L’infidélité a toujours existé et personne n’est à l’abri de la subir ou d’y succomber. Elle implique toujours un choc si elle est révélée Si vous avez regardé les autres vidéos que j’ai faites sur l’Infidélité, vous avez pu découvrir que dans bien des cas, il valait mieux ne rien dire, ne rien avouer pour ne pas risquer de faire souffrir inutilement tous les acteurs collatéraux à la relation infidèle, ni hypothéquer le couple légitime. Cependant, il existe d’autres cas, d’autres situations où, à contrario, il sera bénéfique de dire la vérité, voire indispensable. Quels sont ces cas ? Par respect pour votre partenaire, vous devez briser le silence si : • Vous avez pris des risques et que vous vous êtes exposé à une IST (Infection Sexuellement Transmissible) • La situation devient inextricable (si votre maîtresse est enceinte, souhaite garder le bébé et vous aussi…) • La découverte de la relation secrète est imminente et que votre conjoint vous soupçonne de plus en plus (L’impact sera moins fort et traumatique si vous parlez en premier, ce qui sera important pour la suite et pour reconstruire éventuellement) • Si quelqu’un d’autre menace de révéler la vérité avant vous • Si la tension psychique, le stress et le mensonge sont devenus insupportables pour vous • Si vous voulez arrêter la relation, quitter votre partenaire et divorcer • Si vous voulez provoquer un électrochoc et ce, malgré les risques encourus Il existe toujours un avant et un après l’infidélité donc mieux vaut se poser les bonnes questions avant et se projeter dans le futur pour être sûr de nos intentions et mettre en place les bonnes dispositions en conséquence. Parler oui, mais dans certains cas seulement. Pour en savoir plus sur l’infidélité, comment la gérer ou plus généralement sur la vie de couple, n’hésitez pas à visiter mon site : https://goo.gl/n4QjM9

Infidélité : Dans quels cas la révéler ? L’infidélité a toujours… syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

Comment éviter la rupture après une infidélité ? Ne dramatisez…

Comment éviter la rupture après une infidélité ? Ne dramatisez pas ! Surtout ne prenez pas de décisions à chaud ! Cela peut arriver à n’importe qui et on a tous droit à l’erreur, non ? On a tous droit à une seconde chance, non ? Comme il serait dommage de ne pas la saisir une fois le choc passé ! Bien sûr la révélation de l’infidélité est un cataclysme dans votre vie, bien sûr votre blessure est profonde et votre colère proportionnelle à votre déception, bien sûr, la crise conjugale est aigue et la confiance est détruite, mais pourquoi penser tout de suite à la rupture ? N’allez pas trop vite… Et si, au contraire, cette crise pouvait être un chemin et permettre autre chose ? Et si cette crise pouvait vous donner l’occasion de faire le point et provoquer un nouveau départ sous certaines conditions ? Et si cette crise était une opportunité malgré tout pour comprendre ce qui a manqué et vous rendre plus matures, plus à l’écoute de l’autre ? Faites confiance au temps pour panser ces blessures et redonnez-vous une chance de vous refaire confiance. Prenez le temps … D’abord du temps pour vous Puis du temps à deux Si l’infidélité n’est pas la bonne solution pour répondre aux insatisfactions du couple, la séparation est encore moins bonne car elle ne règle rien et empêche au contraire de comprendre ce qui s’est vraiment passé en soi et avec l’autre au risque de regretter plus tard ou de répéter les mêmes erreurs dans une prochaine relation. Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain. Prenez le temps d’absorber le choc avant de prendre quelque décision que ce soit et faites-vous aider si besoin par un conseiller conjugal. Pour en savoir plus sur l’infidélité, comment la gérer ou plus généralement sur la vie de couple, n’hésitez pas à visiter mon site : https://goo.gl/n4QjM9

Comment éviter la rupture après une infidélité ? Ne dramatisez… syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

6 adaptions de votre intérieur pour rendre votre enfant autonome

Fiche pratique

« C’est moi qui m’aide »

Pour répondre au besoin de l’enfant d’agir par lui-même, il va falloir adapter des objets et des meubles, de votre logement, à la taille et aux besoins de votre enfant.

• La penderie :

-Fixer si possible une 2ème tringle, très basse, pour que votre enfant puisse y placer son manteau.
-Il faudra alors à côté, une table basse (ou un espace au sol suffisant) pour étaler le vêtement et y placer le cintre (petit). Pendre un blouson sur un cintre, ce n’est pas facile mais les petits aiment la difficulté…

• Les porte-manteaux :

-En placer quelques uns très bas dans l’entrée, dans sa chambre ou dans un placard. Pour trouver la bonne hauteur, accroupissez-vous à la hauteur de la tête de votre enfant, à partir de l’âge de la marche. Vous allez être étonné. Profitez-en pour regarder votre logement à cette altitude peu élevée, c’est très instructif…
-Pour faciliter le mouvement, coudre un cordon à l’intérieur du vêtement, en haut du dos, pour le suspendre.

• Petit banc et tablette :

-Près du porte-manteaux, vous pourrez installer un miroir et une petite tablette ou étagère à sa hauteur, avec une brosse ou un peigne pour que votre enfant apprenne à se coiffer tout en développant son « schéma corporel ».
-Vous pourrez aussi placer un petit banc ou une « marche » où votre enfant pourra s’asseoir pour mettre ses chaussures (à scratch…), ses chaussons ou ses bottes (on pourra aussi installer ou fabriquer un tire-bottes).

rangement2

• Vêtements :

-Les choisir ou les confectionner pour qu’ils soient faciles à mettre et à enlever seul. Privilégier scratchs et élastiques plutôt que boutons et fermetures éclair.
-Evitez de mettre une robe à votre petite fille si elle aime marcher à 4 pattes (attendre qu’elle marche pour les élégances…)
-Evitez de mettre une salopette à votre enfant qui apprend à devenir propre et à s’habiller tout seul, pas de bretelles non plus…
-La nuit, votre enfant se découvre, préférez la « turbulette » à la couverture ou la couette.
-Les enfants adorent avoir des poches pour y ranger leur mouchoir ou leurs trésors (comme un petit objet « transitionnel » offert par papa ou maman et qui sera pour lui un cadeau précieux).
-Coudre les moufles ou les gants à un élastique qui doit mesurer la longueur du bras de votre enfant + la largeur du dos + l’autre longueur du bras + quelques cm. Vous pourrez également coudre un petit cordon pour relier le bonnet au manteau et éviter ainsi pertes et minutes.

• Séchoir à linge :

-Si vous utilisez de temps en temps un fil à linge plutôt qu’un sèche-linge, donnez à votre enfant la grande joie de vous imiter. Pour cela fixez un fil à linge beaucoup plus bas que le vôtre, dehors, dans la salle de bain, dans la lingerie ou dans la chambre (on retirera alors le fil ou la ficelle dès que le linge sera sec jusqu’à la prochaine séance de « travail »).Vous pourrez aussi proposer une petite marche si le fil est encore trop haut pour votre enfant.
-Donnez un petit seau à votre enfant rempli de mouchoirs ou gants de toilette, vêtements de petite taille ainsi qu’une boîte de pinces à linge et confiez-lui ce travail. Le travail des pinces à linge est un excellent ex de motricité fine préparant à l’écriture.

• Rangement des vélos :

-Prendre une bûche et calez-y la pédale du vélo, comme sur un trottoir ;
-Disposez les bûches en biais le long d’un mur pour que cela soit facile d’accès sans prendre trop de place. Autant de bûches que de vélos.

Cet article 6 adaptions de votre intérieur pour rendre votre enfant autonome est apparu en premier sur Instant pour elles.

6 adaptions de votre intérieur pour rendre votre enfant autonome syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

Pour avoir des enfants heureux tout se joue avant 6 ans

En matière d’éducation, tout se joue avant 6 ans 

Votre rôle de parent :

Être Parent est un apprentissage permanent.

Ce qui est à acquérir, me semble-t-il, c’est « le sens de l’enfant » en renouant avec l’enfant qui est en nous et qui peut nous servir de guide.

Être Parent, c’est aussi tout un art qui part de notre instinct et qui ne pourra s’exercer pleinement que si nous apprenons à connaître le développement psycho-affectif de l’enfant, c’est-à-dire la façon dont il grandit et se construit.

Je suis tout à fait convaincue que ce sont les cinq premières années qui vont compter le plus dans ce développement à la fois émotionnel et intellectuel. Elles sont déterminantes. Ce sont les fondations de son être, les bases sur lesquelles il va pouvoir construire sa personne et ancrer tout son potentiel.

Au moment où l’enfant atteint ses 6 ans, les structures essentielles de sa personnalité sont en place.

Au cours de ces 6 premières années, l’enfant va passer par différentes étapes de développement qu’il franchira à sa façon et à son rythme qui est à respecter. Chacune de ces étapes assure une base solide pour aborder la suivante comme les étages d’une maison.

enfant intelligent

Dans cette construction votre rôle est capital. Il va s’agir d’aider votre enfant à acquérir une image positive de lui-même, un « concept de soi » solide. Cela démarre dès les premiers jours de la vie et va s’articuler autour de 4 grandes étapes :

Les quatre grandes étapes de construction de votre enfant :

  1. Le 1er âge : 0 à 12 mois

Entre 0 et 1 an, votre enfant va former sa vision fondamentale de la vie. De ce stade dépendra sa sécurité intérieure, base de la confiance profonde qu’il aura ou non en la vie et plus tard en lui-même. Pour cela il faudra satisfaire ses besoins vitaux : chaleur, nourriture, sommeil, protection, contacts physiques…

  1. Les 1ers pas : Entre 1 an et 2 ans

Entre 1 an et 2 ans, votre enfant va construire la confiance en sa personne propre. Soit il sera sûr de lui-même, soit il doutera. C’est une période d’apprentissage et d’exploration où le langage va se développer.

  1. La 1ère opposition : Entre 2ans et 3 ans

C’est une étape de transition et de déséquilibre où votre enfant va acquérir la conscience de lui même en tant qu’individu .C’est une période de différenciation et d’individuation qui va passer par le « NON » et soulever la question de la discipline.

Le langage entrera vraiment dans sa phase active, c’est l’âge des « Pourquoi ? ».

La propreté va s’acquérir.

  1. L’âge préscolaire : Entre 3 ans et 6 ans

Les années impaires (3 et 5 ans) vont être des périodes d’équilibre tandis que les années paires seront plus difficiles.

La sociabilité va se mettre en place avec la séparation progressive entre vous et lui.

Il va découvrir qu’il appartient à un sexe particulier et poser des questions sur la sexualité, c’est une étape d’identification sexuée.

Les techniques fondamentales d’apprentissage vont se mettre en place.

Je consacrerai un article pour chacune de ces 4 grandes étapes de construction auxquelles j’ajouterai des « fiches techniques » qui vous donneront des idées concrètes de développement à appliquer.

Cet article Pour avoir des enfants heureux tout se joue avant 6 ans est apparu en premier sur Instant pour elles.

Pour avoir des enfants heureux tout se joue avant 6 ans syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

Echapper à la routine dans le couple avec un rendez-vous par mois

La vie quotidienne, si nous n’y prenons pas garde, nous happe dans une routine dangereuse qui est un véritable piège pour notre couple. Nous sommes, malgré nous, pris dans un rythme souvent effréné, entre notre travail professionnel, notre rôle de parents, nos obligations matérielles diverses et, de plus en plus, entre le temps énergétivore passé sur notre ordinateur et/ou les différents écrans.

Que reste-t-il pour notre Amour ? Notre couple ?

Pour que la relation reste vivante, cultivons-la !

Accordons-nous régulièrement, des temps ensemble pour faire le point avec notre conjoint sur les questions essentielles de notre vie.

Offrons-nous ce vrai cadeau, un « tête à tête », pour souffler, se poser, pour se regarder, pour s’écouter, un rendez-vous !

Fixons-nous-un-rendez-vous-par-mois2

Comment

s’y prendre ? :

Convenir ensemble du moment le plus propice pour chacun et du lieu.

Chacun  tour à tour, écoutera l’autre s’exprimer dans le respect mutuel :

  • Laisser parler l’autre jusqu’au bout, sans l’interrompre, sans juger, sans critiquer.
  • Pour cela, utiliser le « JE » (« J‘ai été heureux de… ou « J’ai été blessée quand… ») qui, contrairement au « TU », permet d’exprimer son ressenti sans accuser.
  • Aborder avec tact et respect les sujets sensibles.

Il sera possible aussi d’agrandir le champ de réflexion et de s’interroger sur :

  • Nous même, sur nous deux (qualité de la relation de couple, nos attentes, nos efforts, nos progrès)
  • Nos enfants (éducation, santé, caractère, difficultés, besoins, décisions)
  • Nos familles (parents, grands-parents, petits-enfants, belle-famille)
  • Nos amis
  • Notre vie professionnelle (inquiétudes, projets, collègues, décisions)
  • Nos engagements
  • Nos loisirs (vacances, sports)

A l’issue de chaque rendez-vous, pensez à vous remercier mutuellement et à vous «  câliner » en paroles ou en actes.

Conclusion

Ne laissons pas l’urgent prendre le pas sur l’important !

Faisons le point, dégageons nos priorités, mettons des choses en place, décidons, bougeons, changeons !

Je vous propose de prendre rendez-vous, dès maintenant,  tout de suite, et de bloquer, de façon sacrée, une date par mois, où vous vous retrouverez ensemble pour un moment privilégié de qualité. Cela vous permettra de prendre conscience des problèmes ou des manques et de réajuster au fur et à mesure.

Prenez-vite Rendez-vous !

Pour aller plus loin : « le devoir de s’asseoir »

Cet article Echapper à la routine dans le couple avec un rendez-vous par mois est apparu en premier sur Instant pour elles.

Echapper à la routine dans le couple avec un rendez-vous par mois syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

10 rituels pour passer à autre chose après un divorce

Notre société a beaucoup changé et peu à peu nous avons éliminé tout ce qui touche à la mort, au deuil, à la séparation.

Les rites civils, religieux, traditionnels sont ainsi devenus de plus en plus absents de notre vie alors qu’ils sont indispensables. Ils permettent, en effet, de donner du sens à certains évènements de la vie, notamment toutes les situations de passage (naissance, puberté, mort…) et de perte, dont le divorce fait partie.

Les rites permettent également de marquer la fin de quelque chose par des actions symboliques, les rituels, qui activent fortement notre mémoire sensorielle. Ils permettent l’expression des émotions et le partage, ce qui est nécessaire aux êtres de relation que nous sommes.

Peu de rites existent aujourd’hui à propos du divorce, à nous de les inventer ! Je peux vous y aider aussi si vous en ressentez le besoin.

Voici quelques pistes d’inspiration pour créer des rituels autour du divorce :

Le rituel du faire-part de divorce

:

Il s’agit de faire une lettre ou un « faire-part » de divorce pour informer tous ceux qui, de près ou de loin, faisaient partie de la vie du couple. Chacun apportera ses idées ou ses désirs, de façon ouverte et créative, exactement comme pour un faire-part de mariage ou de décès.

Pour arriver à cette étape, mieux vaut attendre que la colère contre l’autre ait pu être exprimée et que le climat soit suffisamment apaisé pour en parler à 2, entre ex-conjoints. Cela peut être très « guérissant ».

La cérémonie du divorce :

Rituels-autour-du-Divorce2

Elle pourra se dérouler dans une chapelle ou un lieu neutre de rencontre : salle privée, hôtel, chez des amis commun (hors famille), dans la nature …

Vous choisirez un maître de cérémonie, un ami, ecclésiaste, thérapeute…Ensemble, vous pourrez choisir des textes, poèmes, musiques qui ponctueront la cérémonie.

Chacun des conjoints préparera pour cette occasion une lettre personnelle dans laquelle il aura écrit ses peines, ses souffrances, ses regrets, ses frustrations, endurées pendant le mariage.

Le rituel de la dissolution de l’union

:

Prévoir une coupe métallique et des allumettes.

Le maître de cérémonie lira un texte ou une prière avant de procéder à la dissolution de l’union des deux conjoints en brûlant leurs lettres personnelles préparées à l’avance, symbole de la transformation de leur vie de l’état de couple à celui de personnes séparées.

Le rituel de désengagement

:

Chaque conjoint dira à l’autre la fin de son engagement et le début d’une nouvelle relation basée sur le respect.

Le rituel des alliances

:

On retire les alliances, symbole d’union, et on fait le projet de les remettre à un bijoutier afin d’en faire un petit bijou pour chacun des enfants. On peut également avoir fait cela avant et on remettra alors à chaque enfant ce bijou, symbole de l’amour de ses deux parents.

Le rituel du ruban

:

Les enfants du couple se placent entre leurs deux parents qui leur disent qu’ils ne sont pas responsables de leur séparation et qu’ils s’engagent mutuellement à cultiver leur amour pour eux.

Un long ruban entoure la mère et ses enfants puis le père et ses enfants, puis la mère et le père. En musique, on procède alors à la rupture du ruban que l’on coupe uniquement entre les deux parents, seul lien coupé ; les enfants restant liés à leurs deux parents.

Le rituel de l’arbre

:

On peut aussi choisir de planter un arbre ensemble, symbole de vie, pour tout ce qui a été vécu et construit ensemble et qui va fructifier.

Conclusion

: toutes ces actions sont symboliques. Elles connectent au passé, définissent le présent et montrent le chemin du futur. Elles sont « constructives » car elles facilitent le travail de deuil  qui suit le divorce et permettent le lâcher prise.

Pour en savoir plus : « Lâcher prise » de Rosette POLETTI et Barbara DOBBS

Cet article 10 rituels pour passer à autre chose après un divorce est apparu en premier sur Instant pour elles.

10 rituels pour passer à autre chose après un divorce syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com

4 moyens pour dire à votre enfant que vous l’aimez

Pour qu’un enfant  soit heureux, se développe et s’épanouisse pleinement, il a besoin avant toute chose de se sentir aimé de façon inconditionnelle et sans réserve. C’est un besoin vital. Il doit savoir que vous l’aimez et l’aimerez quoiqu’il fasse. Le défi consiste à savoir comment manifester cet amour à votre enfant.

Pour répondre à cette question, je m’inspire d’un médecin américain, Ross Campbell, qui a su trouver quatre moyens extrêmement simples, il suffit d’utiliser :   le contact visuel, le contact physique, l’attention concentrée et la discipline aimante (à ne pas confondre avec la punition…).

Aimer par le contact visuel

Le contact visuel, c’est regarder directement votre enfant dans les yeux. Ce contact est vital. Il sera d’autant plus agréable et efficace s’il est accompagné de  sourires et de mots agréables.

Il ne doit pas être réservé aux circonstances positives sinon il serait « conditionnel ». Attention également à ne pas utiliser ce contact uniquement pour donner des ordres ou faire des critiques, ce serait une erreur car votre enfant vous verrait alors de façon négative. Attention encore à ne pas éviter le contact visuel de façon volontaire pour punir l’enfant car cela pourrait être désastreux.

Les yeux d’un enfant commencent à fixer les objets entre deux à six semaines. Le bébé s’efforcera alors de chercher d’autres yeux qu’il fixera pour se nourrir émotivement et affectivement.

Les enfants apprennent par imitation. Si nous donnons à un enfant un contact visuel soutenu, aimant et positif, il fera la même chose et sera capable de s’affirmer et  susceptible d’acquérir estime et confiance en lui.

Aimer par le contact physique

Quatre-moyens-pour-aimer-efficacement-votre-enfant2

Toucher votre enfant est le moyen le plus évident de manifester votre amour : baisers, étreintes, caresses, prendre sa main, l’ébouriffer, lui mettre la main sur l’épaule…Là encore, ce besoin est simple et vital et il est dommage de constater que de nombreux parents ne touchent leur enfant que lorsque cela est vraiment nécessaire (pour les aider à s’habiller, se laver…) ou qu’ils abandonnent les contacts au fur et à mesure que l’enfant grandit. Or, l’enfant, tout comme l’adulte d’ailleurs, a besoin d’être touché pour sentir qu’il existe, qu’il est reconnu et aimé, et cela aussi bien par sa mère que par son père.

Il est très important de donner ce contact aussi bien aux garçons qu’aux filles. Souvent d’ailleurs, ils en ont encore plus besoin qu’elles. En grandissant ils auront en effet besoin de contacts « virils », jeux de mains, prises, placages ou bagarres simulées de boxe et de lutte.  Le besoin de contact physique d’un garçon ne cesse jamais. C’est une façon de leur accorder une attention aussi authentique que les baisers et les caresses, même si cela ne remplace pas cette  première forme d’affection.

Chez les filles, le besoin de contacts physiques tendres augmente avec l’âge et atteint son paroxysme vers l’âge de onze ans, âge critique car elles ressentent un besoin très fort de recevoir des contacts visuels très abondants, une attention soutenue et des contacts physiques venant surtout du père, afin de se préparer à l’adolescence en acquérant une image de soi et une identité sexuelle positives qui leur permettront de s’accepter en tant que femme. A vous de jouer les pères ! Vous pouvez vraiment aider votre fille à s’accepter en lui montrant que vous l’acceptez vous-même en lui donnant l’affection nécessaire avec les 4 principes développés ici.

Aimer par l’attention concentrée

L’attention concentrée consiste à donner à votre enfant une attention totale, de façon à ce qu’il se sente unique et spécial, complètement aimé et considéré et qu’il ressente sa valeur profonde puisque vous lui montrez, en prenant du temps avec lui, qu’il est digne d’intérêt et qu’il est votre priorité.

Soyez, en effet, capable de faire la différence entre l’urgent et l’important et organisez- vous pour planifier votre temps. Vos enfants vont grandir tellement vite !. Lorsqu’un enfant sent qu’il est « tout seul » avec sa mère ou son père ou qu’il l’a « tout à lui » et qu’à ce moment, il est « la personne la plus importante au monde pour vous, le but de l’attention concentrée est atteint. C’est un besoin essentiel pour chaque enfant.

1) Mettez du temps de côté pour être avec lui « tout seul »

2) Planifiez ce temps  pour chacun de vos enfants sans privilégier celui ou ceux qui attirent le plus l’attention. Chaque enfant a les mêmes besoins. L’enfant peu exigeant est particulièrement vulnérable pour cette raison ce qui risque de poser des problèmes tôt ou tard.

Ce temps peut être très court, quelques minutes, mais ces minutes peuvent faire des miracles ! C’est, en effet, le moyen le plus puissant de remplir ou de garder rempli, le « réservoir affectif ».

Aimer par une discipline aimante

Il faut contrôler la conduite d’un enfant de manière la plus intentionnée et la plus affectueuse possible.

1)    Pratiquez l’écoute active

L’écoute active, c’est écouter un enfant de façon à ce qu’il se sente compris.

2)    Donnez des encouragements

3)    Cherchez ce dont il a besoin

En particulier si votre enfant se conduit mal, ne le punissez pas mais demandez-vous plutôt, ce dont il a besoin : contact physique ? Visuel ? Attention concentrée ? C’est probablement que son « réservoir affectif » est vide et qu’il a besoin d’être rechargé.

4)    Distinguez sa personne de ses actes

Aimez-le, même si vous n’aimez pas ce qu’il fait.

5)    Donnez-lui des responsabilités

6)    Soyez ferme sans être désagréable

7)    Demandez au lieu d’ordonner

8)    Pardonnez et excusez-vous

Pardonnez et excusez-vous si vous sentez que votre punition a été inappropriée, voire disproportionnée. La punition doit toujours être proportionnelle à la faute et adaptée à l’âge de l’enfant. .Après la punition, alors que votre enfant pleure, laissez-le seul tout en restant à proximité. Attendez que les pleurs cessent puis donnez à votre enfant une abondance de contacts visuels et physiques pour le rassurer et qu’il se sente aimé.

Cet article 4 moyens pour dire à votre enfant que vous l’aimez est apparu en premier sur Instant pour elles.

4 moyens pour dire à votre enfant que vous l’aimez syndicated from http://instantpourelles.tumblr.com